Etat Libre d'Orange

Soul of my Soul - Eau de Parfum

Etat Libre d'Orange

Soul of my Soul - Eau de Parfum

200,00 €
Description

Le parfum est l'âme, l'âme est le parfum. Par le musc je demeure.

Ici le parfum est âme, l'âme est le parfum. Une explosion crémeuse où les muscs s'entremêlent au beurre d'iris et transmettent les embrocations puissantes des vanilles puis la friction des tonka contre le benjoin.

NOTES

Notes de tête : Bergamote Italie Orpur, Encens Essence Somalie Orpur, Poivre Rose CO2 Orpur

Notes de cœur : Beurre d'iris Orpur, Rose Absolue Orpur, Accord Daim

Notes de fond : Essence de bois de Santal Australie Orpur, Accord bois de Georgie, Absolu de Vanille Madagascar Orpur

Stock épuisé

Quantité

Notes
Famille Olfactive: Boisés Orientaux
Livraison
L'histoire
close
Livraison

Chaque commande est unique et nous prenons toujours beaucoup de plaisir à préparer celles-ci avec le plus grand soin. Pour les commandes au-dessus de 150€ dans le Benelux, nous ne comptons pas de frais de livraison.

Pour les conditions de livraisons pour les autres pays, suivez ce lien, afin de connaître les tarifs liés aux envois. Pour toute livraison hors Europe, veuillez prendre contact avec notre service e-shop à l’adresse e-mail : sales@senteursdailleurs.com

close
L'histoire

Etienne de Swardt a longtemps travaillé dans ce qu’on appelle la parfumerie de luxe. Une parfumerie qui limite la création à sa plus simple expression et produit des jus aseptisés, consensuels. Des jus conçus pour plaire au plus grand nombre en partant du principe que le plus grand nombre n’aime que ce qui est facile et tiède.


Lassé de ces diktats, il crée sa propre maison de parfum avec en tête l’idée de le révolutionner. De lui redonner ses lettres de noblesse. Sa grâce. Sa virtuosité. De donner à aimer une parfumerie exigeante et rare à tous, sans exception. Vive le parfum libre, libéré. Furieusement libre. Dangereusement attachant. Flamboyant, excessif, parfait, sulfureux parfois, délicieux toujours. Aimer et faire aimer le parfum, le vrai, le fort, le bon, l’intense, le vénéré, et devenir citoyen de l’Etat Libre d’Orange. À la vie, à l’amour. Et puisqu’à la fin on meurt, oui à l’amour surtout.